Musée Rodin
En direct

Rodin, what's new

Voir toutes les actualités

Paul Cruet procédant au moulage d’Ugolin, tirage photographique 22,4 x 17,3 cm, coll. M F C J – Issy-les-Moulineaux © F. Doury

Auguste Rodin et son mouleur, Paul Cruet

13 décembre 2017 au 20 mai 2018
musée français de la Carte à jouer & Galerie d’histoire de la ville d’Issy-les-Moulineaux

En 1908, Auguste Rodin, qui habite la Villa des Brillants à Meudon depuis une douzaine d’années, fait installer dans les communs du château des Conti à Issy-les-Moulineaux l’atelier d’un de ses derniers mouleurs et proches collaborateurs : Paul Cruet.

Employé par le Maître, puis par le Musée Rodin de novembre 1905 à février 1940 en qualité de chef-mouleur, celui-ci devient un collaborateur précieux et estimé dont l’expertise a régulièrement été sollicitée dans différents domaines. C’est en particulier à lui qu’est confiée la tâche d’achever la mythique Porte de l’Enfer en 1917 (an arrière-plan sur la photo).

Jusqu’à sa fermeture en 1937, son atelier isséen compte parmi l’un des principaux lieux d’activité du Musée Rodin.

À la fin de sa vie, il possédait une collection dont donation a été faite à la Ville en 1966 et 1974. Conservé au Musée Français de la Carte à Jouer, ce fonds comprend en particulier des photographies anciennes, une aquarelle et sept sculptures en plâtre (dont un buste de Camille Claudel et une tête d’un des Bourgeois de Calais, Pierre de Wissant).

L’ensemble sera présenté au côté d’une sélection d’œuvres à la réalisation desquelles Paul Cruet a travaillé. L’exposition a en effet bénéficié de l’aide et du soutien du Musée Rodin qui a bien voulu ouvrir largement l’accès à ses archives et à ses réserves.

Elle permettra aussi sur le plan esthétique de s’arrêter sur les processus créatifs en sculpture et plus particulièrement le procédé du moulage. Le mouleur joue en effet un rôle important non seulement sur le plan technique (du fait du nombre et de la complexité des étapes mises en œuvre) mais surtout sur le plan esthétique.

> En savoir plus

Partager :

Rodin par vous

#Rodin100